Err

En 2003 je deviens vigneron et crée Le domaine Philemon sur l'exploitation familiale. Mon arrière Grand Père s'appelait PHILEMON, mon second prénom est PHILEMON, le Domaine est né...

PHILEMON avait développé la culture de la vigne à son retour de la 1er Guerre Mondiale

Mon père, mon grand père et mon arrière grand père (PHILEMON) vinifiaient au domaine et vendaient leur production en vrac à des négociants.

J'ai fait évoluer le vignoble pour ne conserver que les cépages historiques de Gaillac: Braucol, Duras et Prunelart pour les vins rouges et Loin de l’Oeil pour les vins blancs  et des Cépages oubliés: Jurançon Noir pour les vins rouges et l'Ondenc et le Mauzac Rose pour les blancs.

Dès 2004, les céréales ont été converties en Agriculture Biologique et en 2010 les vignes. Pour aller plus loin dans la démarche depuis 2015 j'adhère au cahier des charges de NATURE et PROGRES plus rigoureux que celui de l'AB pour la vigne et la vinification. Sur l’exploitation, les vignes sont situées dans un environnement préservé, entre bois et champs où nous cultivons des lentilles noires, des pois chiches, du petit épeautre mais aussi des chênes truffiers.

Depuis octobre 2020 un petit troupeau de brebis Solognote entretien les haies, les bois et les truffiers,

La vigne est taillée en gobelet, taille traditionnelle sans palissage en fer de manière à respecter l'harmonie de la souche et du paysage.

Je porte une grande attention au travail des sols afin que la vigne s'épanouisse et produise des raisins de qualité, aucun engrais chimique ni désherbants ne sont utilisés.

Les raisins récoltés à la main sont vinifiés en mono-cépage afin que chaque cuvée s'exprime.

A la cave, aucun produit oenologique ou traitement chimique ou physique n'est utilisé

Les vins peuvent être légèrement filtrés (sans altérer la structure du vin) un ajout minimal de sulfites est réalisé avant la mise en bouteilles afin de garantir la stabilité du vin.